Un été de cinéma israelien en Francais

L’Institut français d’Israël et l’Israel Film Fund, en partenariat avec la cinémathèque de Tel Aviv, la Fondation Rabinovich, et la Municipalité de Tel Aviv-Yafo, proposent pour la troisième année consécutive « Un été de cinéma israélien – en français » ! 4 films israéliens en version originale sous-titrée en français seront programmés cet été à partir du 18 août à la Cinémathèque de Tel Aviv. L’occasion pour les francophones, qu’ils soient résidents ou touristes, et pour tous les amoureux du cinéma et de la langue française, de découvrir ou redécouvrir, l’actualité du cinéma israélien.

Plusieurs milliers de spectateurs se sont déplacés dans les salles ces deux dernières années pour « Un été de cinéma israélien – en français » ! Que ce soit les francophones d’Israël, les touristes francophones ou le public israélien qui ont eu à cœur de voir ou revoir une sélection de films israéliens récents, sous-titrés en français. L’Institut français d’Israël, l’Israel Film Fund et la cinémathèque de Tel Aviv ont souhaité poursuivre ce cycle de projections et proposent cette année une troisième édition du festival, à partir du 18 août à la Cinémathèque de Tel Aviv.

4 films israéliens, tous sortis en 2018 ou en 2019, seront projetés à la Cinémathèque de Tel Aviv :

  1. « Tel Aviv On Fire » de Sameh Zoabi,
  2. « Working Woman » de Michal Aviad,
  3. « Un havre de paix » de Yona Rozenkier,
  4. « Echo » d’Amikam Kovner et Assaf Snir.

Chaque film, à sa manière et dans le langage choisi par le réalisateur, raconte des situations réalistes ou cocasses issues d’un vécu social propre à Israël et constitue une clé d’appréhension, à travers le cinéma, de la société israélienne, dans toute sa richesse et sa complexité. L’armée, le harcèlement, le couple et le cinéma font partie des thématiques abordées par les films sélectionnés.

A vos agendas !

Les films sont projetés tous les dimanches et tous les mercredis, à 17h et 19h, à partir du 18 août à la Cinémathèque de Tel Aviv. Rendez-vous est pris cet été, pour voir ou revoir ces films en version originale sous-titrée en français et permettre aux francophones et hébréophones, de partager, à travers le regard de réalisateurs israéliens, un moment de cinéma et de culture 

« Un été de cinéma israélien – en français » – #3 est un cycle de films israéliens proposé par l’Institut français d’Israël, l’Israel Film Fund et la Cinémathèque de Tel Aviv, avec le concours de le Fondation Rabinovich, et en partenariat avec la Municipalité de Tel Aviv-Yafo.

Bon été à tous !

« Tel Aviv On Fire » de Sameh Zoabi (2019)

Salam, 30 ans, vit à Jérusalem. Il est Palestinien et stagiaire sur le tournage de la série arabe à succès « Tel Aviv on Fire ! » Tous les matins, il traverse le même check-point pour aller travailler à Ramallah.  Un jour, Salam se fait arrêter par un officier israélien Assi, fan de la série, et pour s’en sortir, il prétend en être le scénariste. Pris à son propre piège, Salam va se voir imposer par Assi un nouveau scénario. Evidemment, rien ne se passera comme prévu.

Prix du meilleur film et du meilleur scénario au Festival International du film de Haïfa (2018)

Grand Prix du festival des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz (2018)

Prix Orizzonti du meilleur acteur pour Kais Nashif à la Mostra de Venise (2018)

La bande-annonce

« Working Woman » de Michal Aviad (2018)

Orna travaille dur afin de subvenir aux besoins de sa famille. Brillante, elle est rapidement promue par son patron, un grand chef d’entreprise. Les sollicitations de ce dernier deviennent de plus en plus intrusives et déplacées. Orna prend sur elle et garde le silence pour ne pas inquiéter son mari. Jusqu’au jour où elle ne peut plus supporter la situation. Elle décide alors de changer les choses pour sa famille, pour elle et pour sa dignité.

La bande-annonce

« Un havre de paix » de Yona Rozenkier (2018)

Trois frères se retrouvent pour enterrer leur père dans le kibboutz de leur enfance. Avishaï, le plus jeune, doit partir deux jours plus tard à la frontière libanaise où un nouveau conflit vient d’éclater. Il sollicite les conseils de ses frères qui ont tous deux été soldats. Itaï souhaite endurcir le jeune homme tandis que Yoav n’a qu’une idée en tête : l’empêcher de partir. Dans ce kibboutz hors du temps, le testament du père va réveiller les blessures secrètes et les souvenirs d’enfance…

Prix du meilleur film et du meilleur acteur au Festival International du Film à Jérusalem (2018)

Prix du public au Festival des Trois Continents – Nantes (2018)

La bande-annonce

« Echo » d’Amikam Kovner et Assaf Snir (2018) Avner soupçonne sa femme de le tromper. Il décide d’enregistrer ses conversations au téléphone, cette quête devient une obsession et va le conduire au seuil de la folie   Il ne connait pas vraiment la femme qu’il aime.  Arrivera -t-il à trouver ce qu’il cherche ? Un film obscur et poignant alimenté par l’interprétation magistrale de la comédienne Yaël Abécassis.   4 fois nominés aux Ofir Israéliens (meilleur acteur, meilleur second rôle, meilleur son et meilleur musique)   La bande-annonce  

Leave a comment