Claire Ben David


Elle a 46 ans et n’a pas d’âge. Les yeux longs et stalky, allongés, appartenant à quelqu’un avec une expérience de vie et l’émotion joyeuse et les lèvres et les rires d’une jeune femme inhibée. C’est cette dualité, qui souligne le talent du jeu, qui relie toutes les parties de la personnalité qui composent Claire.
Elle est chanteuse depuis l’âge de dix ans et chantait avec ses chanteurs préférés. Depuis lors, elle a chanté ces chansons années, musique sur-générationnelle par Barbara Streisand, Shirley Bassey. Elle a grandi à Bat Yam, dans une maison de musique, un parent de Joe Amar, le poète bien connu. « Maison marocaine, nous avons entendu Maria Callas et les trois degrés. Papa joue de la flûte et de l’harmonica et je chante.  » Les parents l’ont soutenue, la fille a grandi et est devenue chanteuse dans l’orchestre de Tsahal. Après la libération, elle est allée étudier le théâtre avec Gary Bilu à Beit Zvi et après avoir terminé ses études, elle s’est mise en route, prête pour les nombreux défis auxquels elle ferait face.
À la fin de ses études, quand elle a reconnu ses capacités et ses tendances intérieures, elle s’est tournée vers le domaine des comédies musicales et a commencé ce qui est devenu une carrière de trois décennies. Au fil des années, elle a joué avec les grandes productions du Livre de la jungle (Hanoch Rosen), Le son de la musique (Menahem Golan) et a joué des performances musicales solo qu’elle a produites et promues.